PUBLICITE


Ils sont au total quatre (4) candidats du plus vieux parti politique ivoirien, le PDCI-RDA à compétir aux élections municipales du 13 octobre 2018 à Yamoussokro. Appelés à faire une liste de consensus, ils ont campé sur sa position ; Il s’agit des candidats Ange Félix N’dakpri, Diby Attoungbré, Gnanmien Yao et Koné Idrissa. Des primaires sont prévus dans les jours qui viennent dit-on, pour les départager.

Mais en attendant, l’un d’eux, Ange Félix N’dakpi a reçu le soutien de 3.500 jeunes de la commune. La rencontre a eu lieu le samedi 4 août dernier dans cette localité.

Déjà, il faut signaler que depuis l’annonce de la date de la tenue de ces élections, le parti d’Henri Konan Bédié opposé au unifié avant 2020 est en proie à des divisions internes. A preuve, comme une contagion, après Dimbokro, les candidats de la commune de Toumodi sont entrés dans la danse. Les candidats issus de ce parti ne veulent pas entendre parler de liste de consensus.

En effet, le samedi 4 août, à Toumodi, à l’issue d’une rencontre de consensus, les positions se sont figées. Des primaires pour départager les quatre candidats engagés dans une lutte fratricide au sein du plus vieux parti vont être organisés.

C’est dans l’attente desdites primaires, que le candidat Ange Félix N’dakpri, a reçu le soutien de la jeunesse regroupée en un mouvement ‘’Notre Toumodi demain’’ (NTD) fort de 3.500 membres issus des 14 quartiers de la ville. Ils déclarent faire bloc derrière lui pour sa victoire au soir du 13 octobre prochain.

Déjà, Ange Félix N’dakpri s’est réjoui de ce soutien qui le conforte dans sa position. «J’ai décidé d’être candidat à la mairie sous la bannière Pdci-Rda pour les jeunes, tous les jeunes. Merci pour vos encouragements. Je vous parle en tant que fils de Toumodi ne venant pas d’ailleurs», a-t-il déclaré.

 

Armand Koffi
Correspondant Régional

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment