PUBLICITE


Informateur.info- Près de deux mois après son communiqué sur le Mont Péko, le Mouvement Ivoirien des Droits de l’homme (MIDH) a publié ce mardi 04 août 2015 son rapport qui permet de lever un coin de voile sur la situation particulièrement difficile que vivent les paysans du parc et examine également le péril que fait courir leur présence sur l’ensemble des ressources naturelles et l’écosystème local. Dans une approche prospective, le MIDH à travers ce rapport identifie des recommandations spécifiques  formulées à l’endroit des différentes parties prenantes, impliquées dans la gestion de ce problème.

« La question – A qui profitent les ports secs et les prélèvements sur le prix du cacao des occupants du parc ? – posée par la délégation aux différentes personnes impliquées dans ce système n’a pu trouver de réponse précise, personne ne voulant prendre de risque. La délégation du MIDH note toutefois que le phénomène des prélèvements n’a pas cessé – en dépit de la détention de KIEBRE SEYDOU, accusé d’être à la base de cette pratique à l’encontre des paysans. Les vrais commanditaires courent donc toujours et sont donc à rechercher ailleurs.» P.23 du rapport.

– Télécharger le RAPPORT DU MIDH (cliquez-ici)

Visionner aussi: Mont Péko: Un reportage de TV5 qui met à nu le racket des autorités locales

Lire aussi: Mont Péko : Comprendre la situation des infiltrés après l’arrestation d’Amadè Ouérémi

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment