PUBLICITE


@Informateur.info- Après sa rencontre avec le fondateur du FPI, Laurent Gbagbo le lundi 29 juillet dernier à Bruxelles en Belgique, le président du PDCI, Henri Konan Bédié a accordé plusieurs interviews aux médias occidentaux. Dans un entretien avec RFI à Paris ce jeudi 1er août, il a déclaré que le président Ouattara était en phase avec lui sur la problématique de l’orpaillage clandestin.

Pour l’ex-président ivoirien, Henri Konan Bédié, le président de l’exécutif ivoirien, Alassane Ouattara a confirmé ses craintes relatives à la menace que représente l’activité des orpailleurs clandestins. « Le président Ouattara m’a rejoint tout récemment, lors d’une réunion à Ouagadougou. Il a dit que le système d’orpaillage clandestin était une menace pour le pays. Tout le monde m’a rejoint sur la question et on n’a plus parlé d’ ‘’ivoirité’’ », a-t-il confié à cette chaine de radio française. Et d’ajouter, «Je ne vois pas pourquoi on m’accuserait de relancer un problème d’identité. Je n’ai parlé nulle part d’identité ni d’«ivoirité».

Concernant le climat délétère en Côte d’Ivoire, créé par la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI) dont la loi électorale qui a été adoptée par l’Assemblée nationale, le sphinx de Daoukro croit disposer d’un recours. «Nous allons saisir la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples pour dire que nous ne sommes pas satisfaits, parce que nous estimons que le gouvernement n’a pas respecté les conditions de l’arrêt», a dévoilé l’ex-allié de Ouattara, car dira-t-il, le gouvernement croit avoir effectué une réforme, mais il faut que le gouvernement retourne devant la Cour pour lui rendre sa copie. «On a parlé du boycott des discussions par le PDCI, ce n’est pas vrai. Le PDCI et d’autres partis ont tout simplement été exclus des discussions», a-t-il martelé.

Si officiellement Guillaume Soro n’a pas encore dit qu’il adhérait à cette plateforme de l’opposition, par contre, l’ancien président ivoirien affirme avoir son accord de principe pour y participer.

A en croire Henri Konan Bédié, l’accord sur la plateforme devrait être signé cette semaine, a révélé le patron du PDCI-RCA à RFI.

Yannick KOBO

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment