@Informateur.info- Le premier meeting post-insurrection de la section du CDP-Côte d’Ivoire qui s’est tenu, le dimanche 8 septembre 2019, à la place Laurent Gbagbo de Port-Bouët a coûté douze millions FCFA selon des sources proches de l’organisation.

Douze millions difficilement collectés, du reste, si l’on en croit nos sources. Puisque jusqu’à 72 heures du meeting, les organisateurs n’étaient en possession que de six millions qu’ils avaient entièrement distrait dans les dépenses. La moitié de ce budget disponible provenait d’une somme de 5 millions FCFA décaissée par la direction du parti au titre de contribution et d’une cotisation de la section à hauteur de 1 million FCFA.

Le «salut» des organisateurs est venu du richissime homme d’affaires, l’incontournable Issaka Sawadogo, Pca de la Société de transport Ivoiro-Burkinabè (Stib) qui a mis à la disposition des organisations la bagatelle de 6 millions FCFA.

Comme on peut s’en apercevoir, un tel budget ne permet pas d’achat de conscience et n’autorise pas non plus de manœuvres flatteuses en direction des militants.

Le meeting du CDP-Côte d’Ivoire aura coûté près de la moitié du budget qui a servi à l’organisation du meeting de soutien au président Roch Marc Christian Kaboré le 21 juillet dernier à Abidjan. Ce budget étant évalué à 25 millions FCFA.

Jean François FALL

Articles connexes

Leave a comment