@Informateur.info– Illy Bernard, membre du bureau politique de la section ivoirienne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) peut s’estimer heureux d’avoir mobilisé des milliers de militants et sympathisants du parti lors du premier meeting post-insurrection du parti en Côte d’Ivoire. Ce, en l’espace d’un mois de travail d’orfèvre auquel il a consacré et son temps, et son énergie et certainement son argent.

Nuit et jour, il était avec son équipe sur le terrain pour sensibiliser et expliquer aux militants le sens de la rencontre du 08 septembre dernier. Il a travaillé dur. Il a passé des nuits blanches au regard de l’enjeu de ce meeting : la mobilisation ; que beaucoup n’allaient pas du tout hésiter à comparer avec celui du 21 juillet dernier au palais de la culture en soutien au président Roch Marc Christian Kaboré.

Il a rêvé d’inonder la place Laurent Gbagbo de monde. A l’image des foules que drainaient l’ex-président Laurent Gbagbo lors de ses sorties. Ce n’était pas gagné d’avance. Mais Illy Bernard y est arrivé.

Malheureusement, rien n’est éternel, pas même la reconnaissance. Mais le CDP- Côte d’Ivoire peut se réjouir d’avoir des hommes de conviction comme Illy Bernard qui n’attendent pas forcement de gros moyens pour mouiller le maillot. La reconquête du pouvoir d’Etat, est aussi à ce prix.

Dalima DAHOUE

Articles connexes

Leave a comment