PUBLICITE


@Informateur.info- Empêchés de marcher dans la ville de Ouagadougou par la police, les travailleurs qui ont massivement répondu à l’appel de l’union d’action populaire (UAP) se sont retrouvés à la bourse du travail de Ouagadougou pour un meeting.

A l’occasion Bassolma Bazié, Secrétaire général de la Confédération général du travail (CGT) et porte-parole de l’UAP a réagi à la répression de la marche. «Le serpent n’est pas mort. Apprêtez vos bâtons. Les jours à venir nous allons donner des mots d’ordre clairs pour dégager les dictateurs incompétents», a-t-il martelé.

Et d’expliquer : «Gazer une marche est la preuve historique palpable que ceux qui nous gouvernent sont de l’ordre ancien que nous avons combattu».

Au-delà des discours qui étaient très attendus, les manifestants ont brandi plusieurs pancartes sur lesquelles on pouvait lire, entre autres, «Non à l’impunité, Non à la violation des libertés, Non à la corruption».

Alfred SIRIMA,

Correspondant Informateur.info

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment