26 acteurs des radios privées non commerciales de la zone Est étaient en séminaire de renforcement de capacité, du 18 au 20 juillet 2018 à Abengourou. Ce projet de l’union des radios de proximité de Côte d’Ivoire (URPCI), financé par le  Fonds de soutien et de développement de la presse (FSDP) s’inscrit dans le plan stratégique de soutien et de développement des médias privés 2014-2020 du FSDP.

Cette session de formation continue, a pour objectif de renforcer les capacités managériales des responsables commerciaux et marketing, afin que ceux-ci puissent gérer les opérations marketing et commerciales de leurs radios. Mme N’Guessan Bernise, Directeur Exécutif du FSDP, a salué  le président de l’URPCI, M. Bamba Karamoko pour sa vision du développement des radios de son organisation professionnelle, et de rappeler que ce marché public remporté par le cabinet MS-International a fait l’objet d’un appel d’offres qui a mis en concurrence 7 cabinets. Par ailleurs, elle a exhorté les apprenants à faire en sorte que ce qu’ils ont appris au prix de grand sacrifice puisse se traduire dans leurs Radios et soit visible par leurs collègues et leurs responsables ».

 

Les apprenants ont pu acquérir pendant ces3 jours de formation, des connaissances pratiques dans les domaines notamment la force de vente, le marketing, l’ancrage communautaire par la méthode active de recherche participative, la maîtrise du E-marketing, la maîtrise des stratégies de négociations, la mobilisation des ressources financières des bailleurs et des partenaires locaux. Le chef de projet, M. Sylla Ba Ousmane, directeur associé du cabinet MS-International et son équipe ont eu à charge, le volet pratique de cette formation.

 

Au nom du président de l’URPCI, M. Sangaré Lancina, a exprimé sa reconnaissance  au FSDP pour ses actions en faveur de ses membres, qui s’inscrivent dans la vision du ministre de la communication et des médias, M. Sidi Tiémoko Touré, celle de professionnaliser et viabiliser le secteur des médias en Côte d’Ivoire. Et d’ajouter qu’en plus de contribuer au fonctionnement de l’URPCI, le FSDP offre des opportunités de formation qui visent à contribuer à la professionnalisation et à la viabilisation de leurs radios. Ainsi, il a rappelé qu’en 2017, 40 représentants des radios de son organisation ont pris part à un séminaire à Grand-Bassam. Ce qui leur a permis de mieux connaître les TIC pour accroître leur productivité et de multiplier les opportunités d’affaires. Aussi, à Daloa et Korhogo 40 apprenants issus de radios ont vu leurs capacités managériales renforcées».

 

Il faut rappeler que le FSDP est un établissement public administratif, placé sous la tutelle technique du ministère en charge de la communication. Il est né de la volonté de l’Etat de Côte d’Ivoire,  face aux besoins exprimés par les acteurs du secteur des médias privés et du rôle de ceux-ci dans la promotion de la démocratie, de permettre d’une part aux entreprises de presse de se développer et se professionnaliser, et d’autre part, permettre aux organisations professionnelles du secteur, de réaliser des projets d’intérêt collectif au profit de leurs membres.
Le FSDP a pour mission de financer au profit des entreprises privées de presse,  la formation, les études et conseils, la diffusion, le développement de la presse et du multimédia et les projets d’intérêt collectif.

Par ailleurs, il a pour mission de garantir les emprunts des entreprises de presse et de communication audiovisuelle ainsi que des organisations professionnelles, auprès des établissements bancaires et accorder des subventions.

 

Yannick Kobo
 

 

Articles connexes

Leave a comment