L'un des soldats ivoirien tués

@Informateur.info- Un détachement de casques bleus ivoiriens engagés au sein de la Mission Multidimensionnelle Intégrée pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA), a enregistré, mercredi dans une attaque terroriste, près de Tombouctou, dans le nord malien, trois pertes en vies humaines et quatre blessés dont les identités ont été révélées par le ministère de la Défense.

Selon un communiqué du Premier ministre, ministre de la défense, Hamed Bakayoko, il s’agit du Sergent-Chef Adama Bakayoko du 3ème Bataillon d’infanterie, du Sergent Armand Guiegui du 1er Bataillon d’infanterie et du Caporal Moustapha Bamba des Forces Spéciales, “tombés au champ d’honneur”.

Hamed Bakayoko a salué la mémoire des soldats “lâchement tués par des terroristes” et
exprimé sa “compassion” aux blessés à qui il souhaite un prompt rétablissement, tout en apportant son soutien “à leurs camarades encore présents sur le théâtre des opérations”.

Par ailleurs, le Chef du Gouvernement a réaffirmé la “détermination” du gouvernement ivoirien à “oeuvrer” dans le cadre de la MINUSMA, “à la restauration de la paix et de la stabilité” au Mali.

Geneviève MADINA