@Informateur.info- Le président congolais Félix Tshisekedi Tshilo, président en exercice de l’Union africaine (UA) a exigé mardi, la libération “immédiate et inconditionnelle” des personnalités arrêtés par les militaires au Mali.

Ayant appris avec “consternation” l’arrestation du président de la transition malienne, Bah Ndaw, et de son Premier ministre, Moctar Ouane, par des militaires, le président en exercice de l’UA “exige la libération immédiate et inconditionnelle des personnalités arrêtées”, en condamnant “fermement toute action visant à déstabiliser le Mali”, indique un communiqué de presse de la présidence congolaise.

Par conséquent, M. Tshisekedi appelle “tous les acteurs de la transition politique malienne à la retenue ainsi qu’au respect de la Constitution”, ajoute le texte.

Lundi, peu après la formation d’un nouveau gouvernement marqué par le départ de deux militaires proches du Vice-président de la transition, le Colonel Assimi Goita, des soldats ont emmené manu militari le président et le Premier ministre de transition maliens qui ont passé la nuit au camp de garnison de Kati, à 15 km de Bamako.

Alfred SIRIMA