Les casques bleus de la Minusma

@Informateur.info- Dans son dernier point de presse en date du jeudi 02 juillet 2020, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) annonce avoir mené 970 patrouilles ces deux dernières semaines.

«Dans la région de Tombouctou, la Force a lancé le jeudi 25 juin 2020, l’opération Wade, pour une durée de 8 jours dans les villes de Niafunké et Diré. Cette opération vise à garantir la liberté de circulation des personnes et des biens dans cette zone. Au cours de la première phase de l’opération, 14 patrouilles longue portée ont été conduites, une base temporaire établie, et 7 postes de contrôle érigés», a expliqué M. Olivier Salgado, porte-parole de la Minusma.

Durant la même période, poursuit-il, «sur l’axe Ansongo-Labezzanga, dans le cadre de l’opération Séka, 36 patrouilles longue portée ont été conduites, 19 postes de contrôle ont été érigés afin de garantir la liberté de circulation des personnes et des biens dans cette région».

Après l’attaque des forces maliennes le 26 juin dernier près du village de Dinangourou (Nord-Est du Mali), et ce, dans un contexte de résurgence des violences intercommunautaires, les casques bleus ont lancé l’opération Buffalo. Une opération toujours en cours selon le porte-parole de la Minusma. «Ces deux dernières semaines, les Casques bleus ont patrouillé dans 25 localités et ont installé des bases temporaires à proximité de nombre d’entre elles. 58 patrouilles et escortes ont été exécutées par les compagnies engagées dans le cadre de cette opération»,  a révélé M. Olivier Salgado.

A en croire ce dernier, ce sont «Au total, au cours des deux dernières semaines écoulées et sur l’ensemble de sa zone d’opération, la Force a mené 970 patrouilles (patrouilles de jour et de nuit, de longue et de courte portée) et érigé une trentaine de check points».

Ces patrouilles, aussi bien terrestres qu’aériennes, estime la Minusma, contribuent à réduire les violences sur les populations et à ramener le calme dans les zones où les tensions communautaires sont signalées.

Jean François FALL