@Informateur.info- La cour d’assises de Bamako a annoncé, lundi, l’abandon de la procédure contre Amadou Yaya Sanogo, le capitaine putschiste qui a renversé le régime du président Amadou Toumani Touré en 2012, devenu général.

Ainsi, Amadou Sanogo n’est plus poursuivi pour l’assassinat des 21 militaires bérets rouges retrouvés dans une fosse commune près de Bamako. Sans procès, Amadou Sanogo et ses coaccusés sont totalement libres.

Le président de la cour a annoncé l’arrêt des poursuites motivé par la loi dite “d’entente nationale” votée en 2019 par l’Assemblée nationale et promulguée sous l’ancien régime, qui permet, dans le cadre de la réconciliation nationale d’arrêter, dans certains cas, des poursuites contre des personnes accusées de crimes contre, notamment, le dédommagement des victimes ou de leurs parents”. Ce qui a permis dans le cadre de ce procès d’indemniser plusieurs parents de victimes.

Alfred SIRIMA avec Rfi