@Informateur.info- La coopération transfrontalière et les tendances émergentes des armes légères et de petit calibre (ALPC) étaient au centre d’un atelier organisé du 17 au 20 novembre dernier à Grand-Bassam par la ComNat-ALPC au profit des leaders communautaires et des forces de défense et de sécurité. Cette activité qui entre dans le cadre d’un projet pilote financé par  l’Allemagne visait à outiller les responsables communautaires et les autorités frontalières de Côte d’Ivoire, du Ghana et du Burkina Faso dans la lutter contre le trafic illicite des armes légères et de petit calibre.

Les participants ont eu droit à des exposés qui ont porté, entre autres, sur les enjeux de la coopération transfrontalière, le rôle des forces de défense et de sécurité ainsi que les leaders communautaires dans la sensibilisation sur les dangers liés à la détention illégales des armes légères. Les échanges qui ont suivi avec les experts ont permis aux participants de mieux cerner la thématique et de s’approprier les techniques enseignés. Instruits, les leaders communautaires se sont engagés au terme de cet atelier à mener leur part de combat dans la lutte contre les armes légères et de petit calibre dans leur zone respective.

Notons que la ComNat- ALPC est soutenue dans la mise en œuvre de son plan national d’actions de lutte contre la prolifération et la détention illicite des armes légères et de petit calibre par l’Allemagne à travers la GIZ et le Pnud.

Charlène ADJOVI