@Informateur.info- Invité d’honneur de la caravane «Roch merci et soutien aux FDS», El Hadj Seydou Zagré, Directeur de cabinet du président du Burkina Faso s’est prononcé sur la situation sécuritaire qui prévaut au pays des Hommes intègres. Le bras droit de Roch Marc Christian Kaboré a notamment évoqué la question terroriste.
A l’en croire, l’homme fort de Kosyam qui mène une lutte « acharnée » contre les terroristes n’est point tenté de faire porter le chapeau à qui que ce soit. Notamment, ses adversaires politiques. «Roch n’a jamais accusé personne mais, que celui qui se sent morveux se mouche», a-t-il martelé.
Pour le collaborateur du président du Burkina Faso, Roch Kaboré « n’attend personne » pour mener cette lutte contre le terrorisme. Cependant, a-t-il laissé entendre, ce combat ne doit pas être uniquement celui du Faso.
«Si le verrou du Burkina Faso saute, la prochaine limite ce sera la lagune et nous ne voulons pas ça», a confié M. Zagré. «Aujourd’hui, a-t-il poursuivi, personne n’est à l’abri (…). Nous devons faire des bénédictions sur nos soldats».

Outre la question sécuritaire, la situation des burkinabés vivant loin de leur pays, ceux qu’on appelle communément les «diaspos» a été évoquée par le Directeur de cabinet. Seydou Zagré a d’ailleurs précisé être lui-même un diaspo. «Le président Roch est attentif à la situation de tout Burkinabè sur cette planète et particulièrement ceux qui sont en Côte d’Ivoire. Le président du Faso veut une communauté dont le Burkina Faso sera fier», a-t-il ajouté.

S’il a précisé ne pas être venu en terre ivoirienne en qualité de responsable du MPP, Seydou Zagré a apporté sa caution à l’initiative portée par Désiré Yaméogo. «Cette caravane est une excellente chose», a-t-il commenté avant de s’exprimer longuement en langue burkinabè.

Abraham KOUASSI

Articles connexes

Leave a comment