@informateur.info- La Direction générale de la police nationale (Dgpn) a lancé, jeudi, l’opération “Epervier 7’’ à la place Ficgayo dans la commune de Yopougon, en présence du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le général Diomandé Vagondo, du ministre des Transports, Amadou Koné et du ministre auprès du Président de la République, chargé des Relations avec les institutions, Gilbert Koné Kafana, maire de la commune hôte.

L’opération Épervier est une manœuvre de sécurisation de grande envergure initiée par la Direction Générale de la Police Nationale, intervenant de façon ponctuelle pour répondre à un besoin de sécurité.

Elle vise, entre autres, à détruire des fumoirs, démantèler des gares anarchiques, lutter contre les enfants en conflit avec la loi, lutter contre l’incivisme et l’incivilité, lutter contre l’insalubrité, traquer des délinquants, éradiquer le phénomène des “gnambros”, prévenir les attaques terroristes, lutter contre la débauche sexuelle…

Faisant le bilan de l’opération Épervier 6, lancée le 18 février 2021 à Abobo, le ministre Vagondo a marqué sa satisfaction pour la réussite de l’opération qui a permis, selon lui, la destruction de plus de 2000 fumoirs, l’interpellation de plus de 900 personnes , la saisie d’armes à feu, l’interpellation de 12 000 motos .

Il a saisi l’occasion pour féliciter l’ensemble des Forces de défense et de sécurité (FDS) engagées dans cette opération (police, gendarmerie, armée de terre) en les invitant, également, à plus de “vigilance et de professionnalisme”. Aux populations, Diomandé Vagondo a appelé à collaborer avec les forces de l’ordre pour garantir la réussite de l’opération Épervier 7.

Quelque 2000 hommes (policiers, gendarmes et militaires) sont mobilisés pour cette opération pour laquelle le ministre des Transports Amadou Koné s’est félicité de la collaboration avec les grands commandements des FDS qui a permis de réduire à 25% le nombre des accidents de la circulation liés à l’incivisme et l’incivilité sur les routes.

Charlène ADJOVI