@Informateur.info- Les Ivoiriens sont appelés le 6mars 2021 à choisir leurs députés à l’Assemblée nationale parmi les quelques 1553 candidats dont une dizaine de journalistes à investir le terrain pour la campagne électorale ouverte, la nuit dernière, pour prendre fin le 4 mars prochain.

C’est parti! Depuis ce vendredi matin à 00h (heures locales et GMT), les 1553 candidats aux législatives sont sur le terrain à la pêche des voix. Un scrutin inclusif auquel participent les partis et regroupements politiques significatifs du pays. Avec le Rhdp (parti au pouvoir), le Pdci-Rda, le Fpi, l’Udpci, Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds, ayant pour référent politique Laurent Gbagbo)…, tous sont sur la ligne de départ. Contrairement à la présidentielle d’octobre 2020, qu’ils avaient boycotté à l’exception du parti présidentiel qui, d’ailleurs, avait remporté ce scrutin.

Ainsi, l’opposition qui n’avait pas pris part à l’élection du président de la République entend mettre les bouchées doubles pour remporter la bataille pour le contrôle de l’Assemblée nationale. A cet effet, des alliances Pdci-Eds ou Fpi-Udpci se sont nouées dans plusieurs circonscriptions électorales pour donner plus de chance au candidat de l’opposition le mieux placé.

A côté des candidats investis par les partis politiques, il une vague importante d’indépendants. Ils sont au nombre de 807. Puis, viennent les femmes et hommes de médias qui espèrent siéger à l’hémicycle pour y apporter une nouvelle tonalité. Ils sont une bonne dizaine dont les chefs de file sont, sans contexte car, maires en exercice de leurs localités respectives, Dénis Kah Zion, Président du groupe de presse Le Reveil, éditeur du quotidien Le Nouveau Reveil, dans la circonscription de Toulepleu (ouest) et Assalé Tiémoko, Patron de l’hebdomadaire “L’Elephant déchaîné”, candidat à Tiassalé.

Outre ces deux confrères, maires respectifs de Toulepleu et de Tiassalé, Hamza Diaby, présentateur du journal télévisé sur la RTI 1 est candidat dans la circonscription électorale de Bingerville (banlieue abidjanaise), après un premier échec en 2016. Quant au journaliste-écrivain Venance Konan, Directeur général de Fraternité-Matin, candidat du parti au pouvoir, il vise le siège de Daoukro, la ville natale du président du PDCI, Henri Konan Bédié. Patrice Pohé, Directeur de publication du quotidien “Abidjan 24”, c’est Bangolo, sa région natale à l’ouest, qu’il entend représenter à la prochaine législature. Quant à Sabine Kouakou Akissi, journaliste au quotidien “Dernière Heure Monde”, candidate indépendante, elle vise l’un des deux sièges de la commune chic de Cocody.

Les deux sœurs jumelles de la presse ivoirienne, Rosemonde Kouadio (Quotidien d’Abidjan) et Generosa Kouadio (Opéra news) postulent pour le siège de Tiébissou, au centre du pays. Les confrères Touré Youssouf, le titulaire (Nouvelle Afrique.org) et Bolli Aimé, suppléant (Islamo-Chrétien) candidats à Anyama, bouclent la liste des candidats des hommes de médias à ces législatives auxquelles prennent part, au total, 1343 hommes et 210 femmes pour 255 sièges que compte l’Assemblée nationale.

Charlène ADJOVI