PUBLICITE


Dix jours après sa victoire à l’élection présidentielle, le constitutionnaliste Kaïs Saïed a prêté serment, mercredi 23 octobre, à 12 h (heure de Paris) comme nouveau président de la République de Tunisie.

Dans ce discours d’investiture prononcé en arabe littéraire – langue que Kaïs Saïed a l’habitude d’utiliser pour ses prises de parole –, le nouveau président tunisien a remercié “ceux qui ont choisi une autre voie et ont élu librement une autre personne.”

Devant une assemblée constituée de la précédente mandature de 2014, et de la nouvelle assemblée élue le 6 octobre dernier, celui-ci a esquissé les contours d’un “monde nouveau”, avec pour maîtres-mots : “l’espoir”, la “liberté” et la “dignité”.

Lutte contre le terrorisme, droits des femmes

Première allocution de Kaïs Saïed depuis sa victoire à l’élection présidentielle, celle-ci a été l’occasion pour lui d’insister sur la lutte contre le terrorisme et la corruption, mais aussi la défense et le renforcement des droits des femmes.

Lors de sa prestation de serment, le nouveau président est revenu sur chacun des enjeux de son mandat, assurant vouloir prendre soin de chaque centime dépensé, et saluant son armée et appelant le peuple tunisien à s’unir face à la menace terroriste.

“Nous devons nous unir contre le terrorisme pour mettre fin à toutes ses racines et ses causes”, a-t-il déclaré. “Une balle tirée par le terrorisme fera face à des tirs d’unité” a-t-il poursuivi sous les applaudissements de l’assemblée.

Lire la suite sur France 24

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment