PUBLICITE


@Informateur- L’information émane de proches de Charles Blé Goudé. Le président du COJEP et ex-leader des « Jeunes Patriotes » fait face à un nouveau procès à partir de ce mercredi 23 octobre 2019.

En effet, Charles Blé Goudé actuellement en liberté sous conditions à La Haye est accusé de « crimes contre prisonniers de guerre ». Cette action à en croire les partisans du dernier ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo vise uniquement à maintenir ce dernier hors de Côte d’Ivoire dans l’éventualité d’un acquittement total à La Haye.

L’audience dans cette affaire est programmée pour cet après-midi devant la Cour d’appel d’Abidjan. L’affaire faut-il le souligner remonte à 2013, après l’arrestation de Charles Blé Goudé au Ghana. Elle avait été mise en stand-by par la Justice ivoirienne après le transfèrement du proche de Laurent Gbagbo à la CPI.

Une condamnation de Charles Blé Goudé rejoindrait celle déjà actée de Laurent Gbagbo à 20 ans de prison dans le cadre du « casse des agences de la BCEAO ». En cas de mise en liberté par la Cour pénale internationale (CPI), les deux opposants à Alassane Ouattara pourraient ne pas immédiatement rentrer en Côte d’Ivoire.

Steven IBRAHIM

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment