PUBLICITE


@informateur.info- Poursuivi pour crimes contre les populations civiles et crimes contre les prisonniers de guerre, Charles Blé Goudé sera jugé devant un tribunal criminel.

Lors d’une conférence de presse à Abidjan le jeudi 7 novembre 2019, Lebry Léonard, Procureur général a livré cette information.

L’homme de droit a par ailleurs profité de cette rencontre avec les médias pour répondre aux avocats du président du COJEP qui estiment qu’en transférant leur client à la CPI, l’Etat ivoirien s’était dessaisi de cette procédure.

“On ne peut pas dire que la Côte d’Ivoire s’est dessaisie de sa compétence juridictionnelle au profit de la Cpi puisque les faits poursuivis par les juridictions ivoiriennes ne sont pas les mêmes que ceux déférés devant la Cpi que ceux déférés devant la Cpi”, a expliqué le Procureur.

A l’en croire, l’ancien ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo est désormais poursuivi en Côte d’ivoire pour homicides, actes de torture, traitement inhumains et attentats à la pudeur commis dans les barrages dits “d’auto défense” pendant la crise de 2010-2011.

“Devant la CPI, il est poursuivi pour des crimes contre l’humanité consistant en des actes de meurtres, viols, autres actes inhumains dans le contexte de violence électorale entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011”, a précisé Lebry Léonard.

Face à cette situation, le COJEP, parti de Charles Blé Goudé organise une conférence de presse ce vendredi 8 novembre 2019. Ce sera l’occasion selon les responsables de la formation politique de “donner la position du parti” ainsi que livrer certaines explications sur cette affaire.

Abraham KOUASSI

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment