@Informateur.info- Quatre femmes militantes de Générations et Peuples Solidaires (GPS), le parti de Soro Guillaume, détenues à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) ont été libérés, ce mercredi, après plus de 5 mois de détention.

L’information a été livrée sur la page Facebook du député Alain Lobognon, lui-même, en détention depuis le 23 décembre 2019 et animée par son épouse, Amira Lobognon, très active sur les réseaux sociaux.

Selon donc cette publication, “elles sont enfin libres. Les braves femmes de GPS. Libérées sans condition. Merci Seigneur”, informe le texte illustré par deux photos des concernées, dans un cargo de la police, lors de leur arrestation.

De fait, à en croire cette source, Anne-Marie Bonifon, Henriette Sonnebo Guei, Naminata Koné dite Amy Diaga et Kouigninon Irène Pan épouse Todé qui passaient, selon d’autres sources, ce mercredi, devant un juge d’instruction au Premier Cabinet du Tribunal du Plateau, ont recouvré leur liberté “sans condition”.

Pour rappel, ces 4 femmes du GPS avaient été arrêtées en compagnie d’une cinquième, Ange-Marie Yéo, (mise en liberté le 22 janvier dernier pour son état de grossesse) le 13 août 2020 lors de la marche initiée par des mouvements de la société civile contre la candidature d’Alassane Ouattara à un troisième mandat.

Geneviève MADINA