PUBLICITE


Informateur.info- L’Agence pour la valorisation de l’Agriculture (AVA) a obtenu de la préfecture de l’Iffou, la création d’un  comité de suivi des actions de développement inscrites dans les objectifs spécifiques des JNVA. Ainsi un appui technique et financier sera accordé à   une vingtaine  de  coopératives. Ces  structures verront leurs capacités renforcées pour passer sociétés coopératives. A noter que selon les agencements dictés par l’HOADA, seules les sociétés coopératives  peuvent  obtenir des  financements conséquents pour booster leurs activités. Une autre trace laissée par les JNVA dans cette région, concerne le vaste projet de bancarisation du monde paysan. D’autant que les experts ont convenu du fait que les producteurs agricoles ont difficilement accès aux banques. Par exemple,  80% des établissements financiers étant concentrés en zone urbaine et accordent d’ailleurs rarement des crédits paysans.   Raison pour laquelle,  l’AVA et la Caisse d’Epargne se sont mises ensemble pour  la mise en œuvre dudit projet qui aura pour conséquence de faciliter le financement de l’agriculture et l’élevage à commencer par cette partie de la Côte d’Ivoire.  Aussi, l’agence de Jennifer CERES fera réaliser bientôt un projet de plantations commerciales clefs en mains, précisément de cultures vivrières, à Daoukro.  Cette action en faveur des jeunes et des femmes de ladite région, s’appuiera  sur la technicité de la structure Mon Hevea.com qui a conclu sur place un  partenaire avec l’AVA.    En outre, le lobbying de la présentatrice de l’émission ‘’Brave Paysan’’ auprès de ses partenaires aboutit à l’ouverture les jours à venir, d’une agence de l’assureur SERENITY Assurance dans l’Iffou. Histoire de permettre aux producteurs agricoles de bénéficier de polices d’assurance dans l’exercice de leur noble métier. En sus, les JNVA 2015 ont fait parler leur composante sociale. Cent cinquante (150) paysans ont bénéficié gratuitement de soins de santé. Une opération marquée par des interventions chirurgicales contre l’hernie pilotée par l’ONG LA VIE.   En somme, si bilan il devait avoir, Jennifer CERES ne cherchera pas les mots car une avalanche d’actions impactant positivement les populations rurales, servira  à  illustrer le beau travail abattu.

 

Patrick Servant

Informateur.info

 

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment