Ousseni Tamboura, ministre de la communication

@informateur.info- Le gouvernement burkinabè a décidé, ce mercredi 24 novembre, de reconduire la suspension de l’internet mobile pour une durée de 96 heures à compter de cette nuit . Après une coupure de 72 heures intervenue le week-end dernier, le gouvernement estime toujours que la défense et la sécurité nationale sont toujours menacées par les réseaux sociaux.

De l’avis des observateurs le gouvernement burkinabè espère avec cette suspension empêcher une grande mobilisation de ceux qui projettent des manifestations le 27 novembre prochain pour exiger le départ du président Kaboré.

Une grave atteinte de la liberté d’expression et d’opinion d’autant plus sous les précédents régimes l’on n’a jamais assisté à pareille suspension.

Alfred SIRIMA