Suite à l’interdiction de l’importation de poissons tilapia de certains pays au Faso, le gouvernement a annoncé ce mardi 6 février 2018, que l’interdiction est d’ordre économique et non sanitaire.
«L’interdiction d’importation du poisson tilapia est d’ordre économique et non sanitaire», a précisé le ministre burkinabè des Ressources animales et Halieutiques, Sammanogo Koutou. Selon lui ,en effet, «la consommation du Tilapia est sans danger pour l’espèce humaine».
Un communiqué du ministère des Ressources animales et halieutiques du Burkina, rendu publique ce lundi 5 février 2018, avait rapporté que l’importation de poisson tilapia sauvage ou d’élevage, sous forme d’œufs, de larves, de juvéniles, de géniteurs, ou mort, sous forme congelé ou dérivé en provenance de l’Egypte, d’Israël, de la Colombie, de l’Equateur et de la Thaïlande, était interdite au Faso. Et ce depuis le 19 janvier dernier, pour des causes d’infection du tilapia par le virus de lac.

Georges Kouamé