@Informateur.info- Invité spécial à la rentrée pour l’exercice 2021 de la Fédération des Associations Burkinabè en Côte d’Ivoire (Fedabci), Konan Adolphe a ému l’assistance dans sa réponse à l’hommage que le Président de la Fédération Sia Koudougou a rendu à cet Ivoirien qui a parrainé à deux reprises les manifestations de la Fedabci.

L’émotion était forte à Anono dans la commune de Cocody où la Fedabci a invité les populations riveraines à la cérémonie de prestation de vœux au Président Sia Koudougou. Échanges de voeux entre les membres du bureau et le président de la Fedabci. Pour l’occasion, M. Koudougou a exhorté les membres de sa structure et principalement ceux qui siègent au bureau exécutif avec lui de “redoubler d’efforts car les besoins de la communauté sont énormes”. Pour 2021, la Fedabci entend maintenir le cap de 4 opérations de don de sang.

Le point culminant de cette rencontre est, sans aucun doute, le vibrant hommage rendu par le président Sia Koudougou à son invité spécial. “Si aujourd’hui, la Fedabci est ce qu’elle est c’est grâce à M. Konan Adolphe. C’est lui, au début de notre mandat, au moment où tout le monde refusait de nous parrainer, il a fait fi de toutes considérations pour nous soutenir. J’ai tenu à ce qu’il soit des nôtres aujourd’hui pour le célébrer”, a dit Sia Koudougou.

Président du comité central des Membres associés mobilisés d’Abidjan Sud et président national chargé de la mobilisation des supporters de l’Africa Sport d’Abidjan, Konan Adolphe a expliqué, la gorge nouée d’émotion, les circonstances de sa rencontre avec Sia Koudougou. ” C’est un pur hasard”, a-t-il lâché avant de poursuivre: “la première fois que j’ai été sollicité, ils m’ont dit qu’ils n’avaient pas de soutien. Tout le monde avait peur de les parrainer. Je leur ai répondu que c’est vrai je ne suis pas burkinabè mais qui dit burkinabè dit africain et qui dit africain dit ivoirien. Ils n’ont pas la peau blanche. Ils sont noirs comme moi. Alors il n’y a pas de raison que je refuse leur sollicitation. C’est comme ça que j’ai accepté le 1er parrainage”, a fait savoir M. Konan.

L’appétit venant en mangeant, il a remis le couvert pour un second parrainage des activités de la Fedabci. “Vous savez, il y a un proverbe africain qui dit qu’on reconnaît l’arbre par son feuillage. J’ai appris à connaître les Burkinabè à travers la Fedabci. Ils ne sont pas les ennemis des Ivoiriens. Quand le besoin de parrainage s’est à nouveau sentir, je leur ai dit que je parraine vos activités pour la deuxième fois consécutive”, a révélé le dirigeant sportif qui rêve de rencontrer le Président du Faso.

“Je me propose de passer les prochaines fêtes de Noël au Burkina Faso qui est, désormais, ma seconde partie. Déjà, ma famille et moi, allons payer notre adhésion la Fedabci la semaine prochaine pour témoigner que je fais partie de la Federation” a dit au président Koudougou. Une sympathique cérémonie qui a pris fin dans l’allégresse par un repas offert par la Fedabci.

Charlène ADJOVI