@Informateur.info- Le stade olympique d’Ebimpé a accueilli, vendredi, le Racing club d’Abidjan et le FC San – Pedro (0-3), pour un match test à huis-clos. Cette rencontre opposant les deux formations qualifiées pour les coupes africaines a révélé que la pelouse est praticable, rapporte une publication de l’Office national des sports (ONS), l’organe de gestion des infrastructures sportives en Côte d’Ivoire.

“La pelouse est belle, le sol est plat, la balle roule bien”, se satisfait Agboké, le sociétaire de FC San-Pedro rejoint par son coach Jani Tarek qui renchérit que “la pelouse est très belle, l’éclairage est bon, c’est comme si on jouait dans la journée. Je remercie l’ONS qui nous a permis de participer à ce match test”.

Quoique battu, le Racing club d’Abidjan ne tarit d’éloges quant à la qualité du gazon naturel du stade Olympique d’Ebimpé, à l’image de son entraîneur, Diabaté Bassiriki et du gardien de buts, Diabagaté Scheik.

Pour le coach, “c’est l’une des plus belles pelouses d’Afrique” quand Diabagaté Scheik atteste qu’il n’y a pas “de rebonds sur cette pelouse “.

Cependant, le Directeur de Cabinet du Ministère des Sports, François Alla Yao, dit attendre le rapport des athlètes et encadreurs du match amical pour se prononcer. “Ce sont eux qui l’utilisent, le rapport qu’ils vont nous faire, les difficultés rencontrées dans l’utilisation de cette pelouse vont nous permettre de créer les conditions d’une amélioration parce que c’est pour eux que nous travaillons”, a-t-il nuancé.

Au cours de ce premier match d’évaluation, d’autres dispositifs liés à l’organisation d’un match de football ont été aussi testés, notamment, l’électricité, les écrans LED, la sonorisation, les vestiaires, les zones d’échauffement, les équipements de sécurité incendie…

“Le test s’est bien deroulé. Les techniciens étaient présents, ils vont se retrouver après pour faire le point”, s’est, également, satisfaite Mme Koné Mariame-Yoda, Directrice générale de l’ONS.

Notons que pour cette opposition, les deux équipes ont été soumises au test de covid – 19 avant de s’affronter, dans le strict respect des mesures barrières, notamment le port du masque et la distanciation physique.

Geneviève MADINA
Source: ONS