La saignée continue au Conseil national des Burkinabè en Côte d’Ivoire (Cnbci). Après la démission du 1er vice-président El hadj Kindo Issaka, un autre poids lourd vient de claquer la porte. Il s’agit du 2é vice-président du Conseil, Kalmogo Arouna.

En effet, le respectable président de Diaspora Sport a suivi Kindo Issaka, en rendant lui aussi sa démission du poste de 2è vice-président du Conseil national des Burkinabè en Côte d’Ivoire.

Selon nos informations, Kalmogo Arouna supportait lui aussi très mal la gestion cavalière du Conseil ainsi que sa politisation au profit du régime du MPP par Salogo Mamadou.

A l’évidence, Salogo Mamadou et le Conseil filent du mauvais coton.

René Ambroise Tiétié