@Informateur.info- Présent à Abidjan dans le cadre de la Reconstruction des ressources de l’Association internationale de Développement (IDA-20), le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a accordé, mercredi en début de soirée, une audience à Ousmane Diagana, le vice-président Afrique de l’Ouest et centrale de la Banque mondiale.

Il s’agissait pour Ousmane Diagana de remercier le président du Faso, pour le déplacement d’Abidjan afin de prendre part à cette “conférence extrêmement importante, organisée par la Banque mondiale et les chefs d’Etat africains en vue d’aider la banque à reconstruire, à reconstituer des ressources de l’Association internationale de Développement (IDA)”.

L’IDA est l’un des guichets de la Banque mondiale, qui apporte des financements aux pays en développement, surtout les pays à revenus faibles, sous forme de dons et de prêts concessionnels, a expliqué le vice-président de la banque.

“Le Burkina Faso est l’un des grands bénéficiaires de ces ressources, qu’il utilise d’ailleurs de manière très efficace, de manière très efficiente et par conséquent, la voix des autorités burkinabè dans le cadre de cette reconstruction est une voix qui porte et qui compte”, a jugé Ousmane Diagana se réjouissant de la participation du président du Faso à la rencontre de haut niveau, en cours actuellement, dans un grand complexe hôtelier de la capitale économique ivoirienne.

Alfred SIRIMA
avec la DCP/FASO