@Informateur.info- La Haute Cour du Botswana a rejeté les lois qui imposent jusqu’à sept ans de prison pour les relations homosexuelles, déclarant qu’elles étaient désormais anti constitutionnelles.

Cette décision fait suite à une affaire portée devant les tribunaux par un étudiant qui a soutenu que la société avait changé et que l’homosexualité était plus largement acceptée.

Pour les militants de la cause LGBTQ dans le pays, il s’agit d’une décision historique.

Le code pénal du Botswana, en vigueur depuis 1965 (adoptée par le gouvernement colonial britannique), interdit les relations entre personnes du même sexe dans ce pays considéré comme l’un des Etats africains les plus démocratiques.

César KOUAME

Articles connexes

Leave a comment