Le Comité national pour le redressement et le développement (CNRD) présidé par le Colonel Mamady Doumbouya qui a renversé le régime du président Alpha Condé, a annoncé, dimanche soir, une série de décisions dont l’instauration “d’un couvre-feu à 20h jusqu’à nouvel ordre” sur l’ensemble du territoire.

Dans un communiqué lu à la la Radiodiffusion télévision guinéenne (RTG, service public), le CNRD a arrêté une kyrielle de décisions après la dissolution de toutes les institutions du pays.

Ainsi, les putschistes ont instauré un couvre feu jusqu’à nouvel ordre, dans tout le pays. “Les Gouverneurs sont remplacés par les Commandants militaires des régions” quand “les Préfets et les Sous Préfets sont remplacés par des Commandants d’Unités”, indique le communiqué.

Quant aux Secrétaires généraux des ministères, ils doivent “assurer la coordination des ministères” et “les fonctionnaires sont appelés à reprendre le travail lundi matin”.

Par ailleurs, “les anciens Présidents d’Institutions et les Ex-ministres sont convoqués à une réunion demain (ndlr: lundi) à 11 heures au Palais du peuple “, appelle le CNRD, prévenant que “tout refus de se présenter sera considéré comme rebelle” au Comité.

Confirmant “la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée nationale”, le CNRD demande à toutes les Unités de l’intérieur “de garder leur sérénité et d’éviter tout mouvement vers Conakry”, invitant les forces de Gendarmerie et de Police nationales à l’application de ces mesures. Les putschistes rassurent, également, que “l’intégrité physique et morale de l’ancien président n’est pas engagée”.

Alfred SIRIMA