@informateur.info- Réagissant à la situation qui prévaut en Guinée depuis ce dimanche matin, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) note “avec une grande préoccupation les récents développements politiques survenus à Conakry” et appelle au retour de “l’ordre constitutionnel”.

Selon un communiqué signé du Chef de l’État ghanéen, Nana Addo Akufo-Addo, président en exercice de l’organisation, “la CEDEAO exige le respect de l’intégrité physique du Président de la République, le Professeur Alpha Condé et sa libération immédiate et sans condition ainsi que celle de toutes les personnalités arrêtées”.

“Elle exige, également, le retour à l’ordre constitutionnel sous peine de sanctions”, poursuit la CEDEAO, réaffirmant “sa désapprobation de tout changement politique anticonstitutionnel”.

Par ailleurs, la CEDEAO invite les forces de défense et de sécurité à “demeurer dans une posture républicaine et exprime sa solidarité envers le peuple et le gouvernement guinéens”, conclut le communiqué.

Alfred SIRIMA