PUBLICITE


L’Hémicycle a procédé à l’ouverture de sa session ordinaire de l’année 2017 ce lundi 03 avril en présence du Vice-Président de la République, du Premier Ministre de la république de Côte d’Ivoire et de plusieurs délégations parlementaires étrangères.

Reconduit dans ses fonctions dans le mois de janvier dernier, le président de l’institution, Guillaume SORO,  dès l’entame de son discours d’ouverture n’y est pas allé avec  le dos de la cuillère pour relever les maux qui minent la nation ivoirienne dans son ensemble et prôner le véritable pardon pour une vraie réconciliation. Car toute société qui se veut civilisée ne peut vivre indéfiniment dans une situation de conflit et de méfiance les uns envers les autres d’où la nécessité d’aller résolument à la réconciliation pour une vie paisible par le pardon : « Osons la repentance, osons le pardon, osons la réconciliation », a-t-il insisté.

Aussi, s’est-il donné pour mission,  pour les cinq années à venir,  de repositionner l’institution législative sur l’échiquier international et la mettre en phase avec son temps c’est-à-dire la rendre plus accessible à nos concitoyens pour une meilleure prise en compte de leurs préoccupations. Lire la suite sur lageneraledepresse.net

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment