Informateur.info- Dimanche 4 septembre dernier, Maurice Kakou Guikahué et sa délégation étaient en tournée dans le Canton Guia, à l’ouest de la sous-préfecture de Gagnoa. De Kripahio à Toutoubré, en passant par Maguiahio, Sogrobognoa et Ahizabré, les populations, dans une liesse de fête, ont reçu leur frère, leur fils, leur ami et leur bienfaiteur, Pr Maurice Kakou Guikahué.

«Nous sommes heureux, la délégation qui m’accompagne et moi, de votre accueil très chaleureux. La campagne n’est pas encore ouverte et vous faites déjà la fête pour la victoire. Cela me réjouit personnellement. Je reviendrai battre campagne quand elle sera ouverte au mois de novembre 2016. Cependant, je ne veux pas vous surprendre avec ma candidature, je suis juste venu vous informer», a dit d’emblée Maurice Kakou Guikahué pour justifier sa tournée d’information dans le Guia avant de déclarer: «Je suis candidat aux législatives de novembre 2016.»

DSC_1019Au nom des populations, le porte-parole dira en substance (en Bété) : «Monsieur le ministre, vous n’avez pas de campagne à battre dans le Guia encore moins dans ce village de Sogrobognoa. C’est à nous de battre votre campagne.» Il égrènera le chapelet des actions de développement et des bienfaits de l’ancien ministre de la Santé du régime Bédié en faveur des populations du Guia. «En plus des Centres de santé, des maternités que vous nous avez donnés, avec tous les soutiens que vous nous avez apportés quand nous en avons besoin, vous avez fait de toute pièce notre frère, votre frère Nicolas Gbizié, qui est aujourd’hui notre tout. Il est tout pour nous. Au lieu de lui donner à manger du poisson, vous lui avez appris à pêcher. Et il pêche bien pour nous et continue vos œuvres de développement avec la mutuelle qu’il dirige. Merci encore monsieur le ministre», a-t-il reconnu avant d’expliquer le mythe de l’Iroko (Djédjé en bété) qui tombe et la légende du corbeau «qui dit oui à tout sans jamais rien réaliser».

«Allez donc vous reposer. En ce qui concerne le village de Sogrobognoa, vous n’avez rien à craindre. Votre campagne est déjà faite. Vous serez élu avec un score sans appel. Et nous mettons Dikouéhipalégnoa, votre village d’origine, tous les villages de votre canton Paccolo et ses populations au défi. Nous allons battre Dikouéhipalégnoa dans les urnes et démontrer que s’ils vous rejettent, vous êtes notre leader. On verra bien qui de Dikouéhipalégnoa et de Sogrobognoa va battre le record du taux de participation et du taux de bulletin en votre faveur», a déclaré le porte-parole du canton Guia qui a conclu ses propos par des prières et des bénédictions.

Dalima Dahoué (Source Sercom)