@Informateurinfo- Projet s’inscrivant dans le cadre de la sauvegarde et de la valorisation de la baie de Cocody et de la lagune Ebrié (Pabc), l’ouverture de l’embouchure est désormais effective.

Après moults reports, le premier coup de pelle a été donné, lundi 11 novembre 2019 par le vice-président Daniel Kablan Duncan. Sur le site, l’ex-locataire qui avait à ses côtés, son successeur à la Primature, Amadou Gon Coulibaly, est revenu sur les enjeux de cet important projet dans la cité balnéaire ivoirienne classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Il s’agit notamment d’améliorer le renouvellement des eaux de la lagune Ebrié en favorisant l’échange entre la mer et la lagune, d’évacuer les eaux et les apports du Comoé vers la mer lors des crues.

Mais aussi et surtout de favoriser le développement socio-économique local, en protégeant la ville historique de Grand-Bassam de la montée des eaux. Et partant des conséquences du dérèglement climatique. ” Ce projet ambitieux vise à répondre aux besoins prioritaires de reconstruction des infrastructures du pays. Initié en 2014 dans le cadre de la mise en œuvre des activités de développement et d’émergence de la Cote d’Ivoire, il est financé par l’Etat de Côte d’Ivoire avec l’appui des bailleurs de fonds arabes dont la banque islamique de développement, la Badea et Fonds koweitien. Le coût global d’exécution a été évalué à 28,2 milliards de FCfa lors de la table ronde des 18 et 19 juillet 2016 à Abidjan ”, rappelait le vice-président Daniel Kablan Duncan (DKD).

Bien avant, le ministre en charge de l’environnement et du développement durable, Professeur Joseph Séka Séka, revenait sur les caractéristiques de l’ouvrage. On retient de son exposé que le projet comprend 2 digues en enrochement protégées par une carapace en blocs artificiels et 2 ouvrages de calibrages. Les travaux comportent, par ailleurs, des terrassements et des dragages, la mise en place de goétextile et la réalisation des ouvrages de protection de l’embouchure pour un coût global d’exécution par l’entreprise marocaine Sgtm de 21,26 milliards FCFA sur 22 mois.

Dalima DAHOUE