Feu Robert Gueï (au centre) entouré d'Alassane Ouattara et de Laurent Gbagbo

Informateur.info- Dans un reportage exclusif à paraître ce jeudi 1er décembre, Lageneraledepresse.net effectue un voyage au cœur du «Gueiland». Un retour à Gouessesso, village maternelle du Général Robert Gueï. 14 ans après son assassinat, la résidence de l’ex-homme fort de la junte ivoirienne va à vau-l’eau. Désaffectée depuis la mort du Général, ce reportage décrit dans les moindres détails ce qui reste de la résidence et des souvenirs du père de la deuxième République. Témoignages à l’appui.

Saviez-vous que cette cour ne désemplissait pas du vivant de Gueï ? Même le président Alassane Ouattara s’y est rendu au moins une fois. Et pour la petite histoire, c’est dans cette résidence aujourd’hui désaffectée qu’est née l’idée de la création de l’Union pour la Démocratie et la Paix en Côte d’Ivoire (UDPCI).

Le reportage nous révèle aussi que Ouédraogo Georges, de nationalité Burkinabè, gardien de son état, assure sans salaire depuis la mort du Général la surveillance des lieux. Une sorte de reconnaissance à son défunt patron. Reportage exclusif à lire, ce jeudi 1er décembre 2016 sous le coup de 9heures dans Lageneraledepresse.net.

Hugues Amari