@Informateur.info- L’interview accordée récemment par le Président du Faso à France 24 et RFI a fait réagir Me Gilbert Noël Ouédraogo à propos des exilés politiques.Cidessous l’intégralité de la déclaration.

“Nous avons suivi avec attention l’interview que le Président du Faso a donnée aux journalistes de France 24 et de RFI, le jeudi 15 octobre 2020.

Le candidat Kaboré promet un retour des exilés au premier semestre de l’année 2021.

Fidèle à ses idéaux de paix et de réconciliation nationale, notre parti, l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération – Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA), a toujours prôné le retour des exilés parce que c’est ensemble que nous pourrons construire le Burkina Faso.

Aucune politique d’exclusion n’a produit de bons fruits pour un pays.

Si donc, la volonté d’aller à une véritable réconciliation entre fils et filles de ce pays est sincère, nous nous en félicitons. C’est au moins la preuve que nos interpellations n’ont pas été vaines.

Cependant, nous aurions souhaité que le candidat Roch Kaboré ne conditionne pas sa démarche à sa victoire à la présidentielle, ce qui peut laisser penser à une promesse électorale.

En tout état de cause, tel que le propose un grand pan de mon Programme politique, le Burkina Faso n’a pas d’autre solution que de prendre la voie d’une véritable réconciliation nationale qui pourra faire échec aux tentatives de sabordage de l’unité et de la cohésion ainsi qu’au péril des attaques terroristes.

Ouagadougou le 17/10/2020

Pour l’ADF-RDA,
Me Gilbert Naamdouda OUEDRAOGO
Président de l’ADF-RDA
Candidat à l’élection présidentielle