PUBLICITE


Le chef de l’Etat de la République du Ghana Nana Akufo-Addo, a décidé de suspendre les autorisations de voyage à l’étranger pour les membres du gouvernement ainsi que pour tous les hauts responsables publics. Et ce pour des raisons encore inconnues. L’information a été donnée par le ministre de l’Information Kojo Oppong Nkrumah, qui accordait un entretien à un média local.

D’après le ministre de l’Information, cette décision intervient dans le cadre de la nécessité pour le présidant ghanéen, de contrôler de plus près les déplacements à l‘étranger des membres de l’administration. L’injonction ne concerne cependant pas la ministre des Affaires étrangères, Shirley Ayorkor Botchwey.

Kojo Oppong Nkrumah, a par ailleurs précisé que cette interdiction n’est que temporaire et que les ministres et hauts responsables qui voudraient effectuer un voyage pourront en faire la demande auprès du cabinet de la présidence.
Même si pour l’heure aucune raison valable n’a été communiquée pour justifier cette prise de décision soudaine, il faut souligner que la présente mesure pourrait avoir un lien direct avec le limogeage pour corruption, de quatre hauts fonctionnaires, il y a plusieurs semaines. Or, la lutte contre la corruption est l’une des tares de la société auxquelles l’exécutif ghanéen a décidé de s’attaquer directement depuis son avènement au pouvoir.

Georges Kouamé

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment