@Informateur.info- Le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation et Pengdwendé Clément Sawadogo et son homologue ministre de l’Intérieur ivoirien Vagondo Diomandé, représentant le Premier Ministre Hamed Bakayoko ont procédé ce vendredi 19 février 2021 à Abidjan, à l’installation officielle de la commission mixte paritaire de la matérialisation (CMPM) de la frontière entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire.

Etaient présents à la cérémonie l’ambassadeur du Burkina Faso en République de Côte d’Ivoire, les gouverneurs des Régions burkinabè du Sud-ouest et des Cascades, ainsi que nombreuses personnalités de l’administration ivoirienne. Cette commission a pour mossion de conduire le processus de matérialisation de la frontière pour le compte des deux pays. L’installation de la CMPM fait suite à la signature d’un protocole instituant une Commission mixte paritaire de matérialisation de la frontière Burkina Faso- Côte d’Ivoire, intervenue lors de la 4e Conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération entre les deux pays en à Ouagadougou en 2014.

Pour le ministre d’État burkinabè en charge de l’Administration territoriale, le processus de matérialisation de la frontière ivoiro-burkinabè permettra de ”renforcer non seulement la cohabitation pacifique entre les populations, mais aussi une meilleure planification du développement des zones frontalières par les états”. Tout en reconnaissant la lourdeur de la tâche, Pengwendé Clément Sawadogo a exhorté les membres de la commission à s’y atteler avec ”dévouement et abnégation dans l’intérêt supérieur des deux peuples” et surtout ”aller vite et bien”.
Son homologue ivoirien, quant à lui, s’est dit convaincu que cette commission saura apporter des réponses définitives aux différends frontaliers qui ont souvent cours et qui sont imputables à des incompréhensions réciproques. Vagondo Diomandé a par ailleurs fait remarquer que le but de l’opération n’est pas de faire des frontières une barrière, mais plutôt des passerelles pour une meilleure intégration sous-régionale au bénéfice des populations.

La Commission mixte paritaire de matérialisation de la frontière entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire est composée de 15 membres par pays.

Source: Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire