@Informateur.info- L’ex-président français, Nicolas Sarkozy a été reconnu coupable de corruption et de trafic d’influence dans l’affaire dite des «écoutes», ce lundi 1 er mars 2021. Il écope de 3 ans de prison dont 1 an ferme alors que le parquet avait requis 4 ans. C’est le dénouement d’un feuilleton judiciaire qui dure depuis 2014. Quand bien même le condamné peut encore faire appel.

De fait l’ancien président était suspecté d’avoir tenté d’obtenir d’un magistrat à la Cour de cassation des informations confidentielles le concernant. En contrepartie, Sarkozy avait promis d’intervenir en faveur du magistrat pour qu’il obtienne un poste de prestige.

Le tribunal correctionnel de Paris a conclu que les faits de corruption et de trafic d’influence sont établis. Des fait qui implique non seulement Nicolas Sarkozy mais également son avocat Me Thierry Herzog et l’ancien haut magistrat Gilbert Azibert.

«Nicolas Sarkozy s’est servi de son statut d’ancien président de la République. Les délits ont porté gravement atteinte à la confiance publique en instillant l’idée que les décisions de la Cour de cassation peuvent faire l’objet d’arrangements privés», a soutenu le tribunal.

Alfred SIRIMA