PUBLICITE


Sous l’initiative de E-jicom en partenariat avec Africa Check, des journalistes ivoiriens ont été formésau «Fact Checking». C’était au cours des ateliers d’initiation à ce nouveau genre de journalisme, tenu du 16 au 20 juillet 2018.

Ils sont plus de 20 journalistes à avoir été sélectionnés et bénéficiés, de cette formation, qui a eu lieu au siège de l’Association ivoirienne du bien-être familial (AIBEF),dans la commune de Treichville, à Abidjan.

Repartis en deux sections pour les travaux,le premier atelier s’est tenu du lundi 16 au mercredi 18 juillet 2018. Il était destiné aux journalistes, ayant moins de 7 ans d’ancienneté dans le corps.

Le second était orienté à l’endroit des journalistes les plus expérimentés, les jeudi 19 et vendredi 20 juillet 2018.

Les bénéficiaires de ces ateliers d’initiation au «Fact checking», ont reçu au terme des 4 jours de formations des attestations de participation pour servir et valoir ce que de droit.

A titre d’information, soulignons que le Fact Checking est un genre de journalisme lent, qui a vu le jour dans les années 2000 et a atteint son pic avec l’ère Donald Trump et le Brexit. Il consiste, à la vérification des faits ou des affirmations des autorités politiques, des personnalités, etc., déjà diffusés dans la place publique. Et ce dans le but de soit affirmer ou infirmer lesdits faits ou déclarations.

En organisant ces ateliers d’initiations à ce type de journalisme, au bénéfice des journalistes ivoiriens,les organisateurs veulent faire la promotion du «Fact Checking» en Côte d’Ivoire.

Basé au Sénégal,E-jicom en partenariat avecAfrica Check fait office de pionnier, mais aussi de lieu d’expérimentation et de formation dans le domainedu «Factchecking».

 

Georges Kouamé

 

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment