PUBLICITE


@Informateur.info- Après Bouaké, l’Agence foncière rurale  (AFOR) a procédé au lancement de la formation de 1.150 membres des comités villageois de gestion rurale, ce jeudi 30 août 2018, à Yamoussoukro. La cible concerne les régions du Bélier, l’Agnéby Tiassa, N’Zi, Iffou, Béré, Moronou, Lôh djiboua, Lamé et le Sud-Comoé, soit au total neuf régions.

Le directeur général de l’Agence, Bamba Cheick Daniel a, à cette occasion, rappelé aux présidents des comités et leurs membres l’importance de la sécurisation du foncier, source de conflits. Avant de préciser que ce travail n’a rien de politique. Au corps préfectoral, Bamba Cheick Daniel a annoncé à leur profit  une formation de sorte à ce qu’ils puissent assurer le relai dans leurs circonscriptions respectives. Aux membres des comités en formation, le Directeur général de l’Agence foncière rurale a souligné qu’ils seront suivis sur le terrain.

Quant au général de corps d’Armée, Gervais Coulibaly, président du conseil de surveillance de l’AFOR, il a rappelé que la sécurisation du foncier est un projet qui tient à cœur le président de la République. C’est pourquoi, l’AFOR a mis en place des comités de gestion. L’objectif à atteindre selon lui, est d’installer sur toute l’étendue du terroir, 5800 comités et la délimitation 4300 terroirs.

 

Armand Koffi

Correspondant Régional

 

 

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment