@Informateur.info- Le Comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football (CN-FIF) a été, officiellement, installé jeudi , au siège de la Fif à Treichville-Abidjan avec pour objectif immédiat, la reprise des activités du ballon rond.

Pour l’occasion, le Directeur de cabinet du ministère des sports, François Alla Yao qui a présidé la cérémonie a réitéré “la position du Ministère des sports qui vise à accompagner le Comité de normalisation pour un processus qui s’impose à nous et pour une réussite totale de la mission… Nous attendons beaucoup du mouvement sportif dans son entièreté… “, a-t-il exhorté avant d’appeler “tous les acteurs du mouvement sportif à soutenir le Comité de normalisation”.

Pour sa part, Mme Mariam Dao Gabala, la Présidente du CN-FIF, n’a pas manqué de remercier le ministère des sports qui accompagne le retour à la normalité. Elle a ensuite présenté les membres du Comité que sont Me Adou Abé Simon et Professeur Martin Bléou, précisant qu’un quatrième membre (une juriste) va rejoindre, à terme, l’équipe.

“C’est donc une équipe de mission qui vient prendre sa place dans le processus de normalisation du football ivoirien… C’est une équipe riche en compétences et en qualités complémentaires. Ces membres ont de solides compétences dans leurs domaines respectifs et sont outillés pour faire face aux différents défis du football ivoirien. C’est une équipe de mission dont le mandat s’étend jusqu’au 31 décembre 2021″, a-t-elle indiqué.

Pour rappel c’est le jeudi 14 décembre 2020 que la FIFA a décidé de mettre la Fédération Ivoirienne de Football sous tutelle par l’installation d’un Comité de normalisation. Un mois plus tard, le 14 janvier 2021, la sénatrice Mariam Dao Gabala a été désignée présidente du CN-FIF.

Les missions dévolues à l’équipe de Dao Gabala sont les suivantes : ”la gestion des affaires courantes de la FIF, la révision partielle des statuts et le code électoral de la FIF afin de garantir la conformité avec les statuts et les exigences de la FIFA, et veiller à leur adoption par l’Assemblée Générale de la FIF, la révision des statuts de certaines parties prenantes et en dernier lieu agir en qualité de commission électorale pour lorganisation de l’élection d’un nouveau comité exécutif de la FIF sur la base des statuts et du code électoral révisés”.

Charlène ADJOVI