@Informateur.info- Zoukougbeu a vécu une grande ferveur le samedi 29 mai 2021, sur le terrain de l’École ‘’les Elites’’. A la faveur de la commémoration, en différé, de la journée de la femme doublée de la fête des mères, l’Association des Femmes Burkinabè Ressortissantes de Koudougou (AFBRK-CI) a drainé une immense foule venue de la quarantaine de villages du Département, pour célébrer, à travers la femme, la Cohésion, la paix et le vivre ensemble. Plusieurs activités socio-culturelles, auxquelles ont volontairement pris part des femmes issues de la communauté burkinabè comme du peuple Nyabwa, ont été le levain de cette fête de la paix. Athlétisme, course cycliste, concours miss, concours awoulaba, défilé, match de football féminin, prestations artistiques.

En souhaitant la bienvenue à toutes les délégations, Monsieur Dahora Gnadé Victor, 3è adjoint au maire Représentant le Maire Déabo Poka Maurice, a déclaré qu’une association de cette envergure qui place au cœur de ses actions la paix, la cohésion mais aussi la lutte contre la pauvreté doit être soutenue par la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Dans son allocution, la Présidente nationale de l’AFBRK-CI Madame Ramdé Marie Bénie de Dieu a indiqué que les femmes, ‘’pilier de la cellule familiale devraient prendre toute leur place aux côtés des hommes leurs époux pour réussir la lutte contre la pauvreté et le combat de l’union, de la solidarité, de la cohésion et de la paix, pour le développement’’. Elle a exprimé sa gratitude aux officiels pour leur appui institutionnel et aux populations pour leur grande mobilisation.

Le Représentant du patron de la cérémonie, M. Sourwema s’est, quelque peu, élevé contre les clichés dévalorisants de la femme la réduisant uniquement au rôle de procréation, pour affirmer qu’aucun combat ne saurait être perdu lorsque la femme s’y engage. Pour lui, la femme est une actrice à part entière dans l’atteinte du développement. Le Préfet Sekou Sanogo, qui a clos la série des allocutions, a exprimé ses félicitations à la structure initiatrice de cet évènement qui fera date dans l’histoire du Département. ‘’ Ce sont de telles activités qui consolident la paix et la cohésion qu’il faut promouvoir. Madame la Présidente nationale de l’AFBRK-CI, vous nous donnez la preuve qu’au cœur de nos divergences et de nos crises, l’espoir est permis. Vous nous administrez la preuve que lorsque la femme veut, Dieu veut’’, a conclu le Gouverneur, donnant ainsi droit à une grande liesse populaire faite de concours de danses inter-village.

Faut-il le souligner, la cérémonie, présidée par le Préfet Sekou Sanogo, était placée sous le patronage de M. Harouna Kaboré, Ministre burkinabè du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, représenté par M. Maxime Sourwema, Consul adjoint de Soubré, et parrainée par Son excellence le Larlé Naaba Tigré, Ministre de Sa Majesté le Mogho Naaba, Ambassadeur IPE/PNUD Burkina Faso.

Source : SERCOM