@Informateur.info- Après plusieurs report, la Cour de cassation française a finalement validé, ce mardi 4 juin, la demande d’extradition de François Compaoré vers le Burkina Faso.

Mis en cause dans le dossier relatif à l’assassinat du journaliste Norbert Zongo intervenu le 13 décembre 1998 à Sapouy, le pourvoi  de François Compaoré a été rejeté par la Cour.

Mais cette décision n’entraine pas de facto l’extradition du frère cadet de l’ex-président burkinabè vers son pays. Car, il faudra avant une autorisation par décret du gouvernement français. Ce dernier verrou sera-t-il levé? Les regards sont tournés vers le gouvernement français.

Dalima Dahoué

Articles connexes

Leave a comment