@Informateur.info- Les examens scolaires à grand tirage débutent avec la session 2021 du Certificat d’études primaires et élémentaires (CEPE) pour laquelle 562.519 candidats prennent part aux épreuves écrites, ce mardi, sur toute l’étendue du territoire ivoirien contre 583.480 candidats lors de la session 2020.

Les épreuves comportent l’exploitation de texte, l’éveil du milieu, l’orthographe et les mathématiques. Les résultats sont attendus pour le 22 juin 2021, à 14h.

Après le CEPE, ce sont 509.609 élèves des classes de 3è qui composeront pour l’examen du Bepc et du test d’orientation en seconde, du 9 au 12 juin 2021 pour les épreuves orales et pratiques. Les épreuves écrites sont prévues du 14 au 18 juin. Quant aux résultats, ils seront proclamés le 6 juillet 2021.

Concernant les compositions du baccalauréat, les épreuves orales du Bac technique débuteront le 22 juin 2021 pour s’achever le 2 juillet 2021. Celles du Bac artistique se tiendront du 28 juin 2021 au 2 juillet 2021. Et Les oraux du Bac général se tiendront du 29 juin au 2 juillet 2021.

Les 312.771 candidats au Bac seront soumis aux épreuves écrites du 5 au 9 juillet 2021 et auront leurs résultats le 27 juillet 2021.

Pour l’ensemble de ces examens à grand tirage qui concerne une population scolaire de 1.384.899 élèves, la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Pr Mariatou Koné, a invité, vendredi, lors du lancement officiel de ces examens, candidats, parents d’élèves et acteurs du système éducatif, à un “changement de comportement pour des examens crédibles”.

“J’exhorte les parents d’élèves à apporter toute l’affection et l’encadrement nécessaire dont ont besoin leurs enfants, mais je leur demande de se tenir loin des salles d’examens. Nous devons tous veiller à l’intégrité des examens et à la crédibilité des diplômes délivrés par la Côte d’ivoire”, avait insisté Pr Mariatou Koné, prodiguant, également, des conseils aux acteurs de la chaîne des examens pour le bon déroulement de cette session qui est le baptême de feu de Mme Koné, nommée le 6 avril dernier à la tête de ce département ministériel.

Geneviève MADINA