@Informateur-info- Isolé de toutes parts, le président américain Donald Trump a annoncé, vendredi, sur son compte Twitter qu’il n’assistera pas à “l’investiture” de son successeur à la Maison Blanche, Joe Biden, prévue le 20 janvier prochain, une première depuis 1869.

“A tous ceux qui ont demandé, je n’assisterai pas à l’investiture (de Joe Biden) le 20 janvier”, a tweeté, vendredi, le 45è président des États-unis d’Amérique qui a (enfin) reconnu sa défaite, dans une vidéo diffusée, jeudi soir, se gardant de citer et de féliciter son successeur démocrate.

Dans l’histoire des États-unis, seuls trois présidents sortants avaient refusé d’assister à l’investiture de leur successeur. Ce sont
John Adams en 1801, son fils John Quincy Adams en 1829 et Andrew Johnson en 1869 qui avaient refusé d’assister à l’investiture de leur successeur avant Donald Trump qui vient d’annoncer son absence, le 20 janvier, à la prestation de serment de Biden, en qualité de 46è président des États-unis.

Deux jours après les violences qui ont endeuillé le Capitole (5 morts denombrés), ébranlé l’Amérique et sidéré le monde entier, la présidence Trump était, ce vendredi, fau bord de l’implosion.

Appels à la démission, projets de procédure de destitution, déluge de critiques contre un président accusé d’avoir sapé les institutions et jeté de l’huile sur le feu, à douze jours de la fin de son mandat, Donald Trump, reclus dans la Maison Blanche, est, désormais, un homme seul.

Geneviève MADINA
avec Le Monde et France 24