@Informateur- Ce n’était pas certainement la tournure qu’il avait imaginée. Dans une publication sur sa page Facebook, Albert Toikeusse Mabri, ministre de l’Enseignement Supérieur a félicité sa fille qui venait de recevoir son diplôme en Ecosse.

Posant avec la jeune diplômée, le membre du gouvernement a posté le commentaire suivant : « Je rends gloire à Dieu de m’avoir donné la joie d’assister à la cérémonie de graduation de ma fille à l’université Durham en Ecosse, pour le Master en Droit et Gouvernance mondiale. Félicitations Neila ».

Cette publication qu’on pourrait de banale à l’ère des réseaux sociaux où tous nos moments de joie sont partagés avec la communauté apparaît cependant comme une vraie maladresse. De fait, il apparaît clairement qu’il n’est pas très avantageux pour un ministre en plus en charge de l’Enseignement supérieur d’un pays de poser joyeusement avec sa fille inscrite dans une université à l’étranger. Surtout, quand ce pays s’appelle la Côte d’Ivoire.

De fait, depuis plusieurs années, le système universitaire ivoirien reste plongé dans ce qu’on pourrait qualifier de véritable léthargie avec des filières qui en cette année 2020 vienne d’entamer le second semestre de l’année universitaire 2018-2019.

C’est donc une à une véritable levée de boucliers totalement légitime qu’on a assisté sur les réseaux sociaux. En majorité, les internautes reprochaient au membre du RHDP de ne se soucier que de l’avenir de sa fille sans penser aux milliers de jeunes ivoiriens dont il a la charge à travers son département ministériel.

Sans doute après s’être rendu compte de sa maladresse, le ministre a choisi de supprimer sa publication. Cependant, les réactions soulevées démontrent la soif de jeunes Ivoiriens pour un mieux-être.

Une réforme des secteurs de l’éducation et aussi de la santé doit être au rang des priorités pour le gouvernement qui prendra les rênes du pays en octobre 2020. En outre, il ne faut pas occulter pour nos dirigeants l’éducation aux réseaux sociaux. Tout ne peut pas et ne doit pas être partagé !

Steven IBRAHIM