Emile Scipion Ilboudo

@Informateur.info- Après un an d’existence, la Team Aimons-Nous Vivants, une plateforme de solidarité et d’entraide qui revendique 1700 membres à ce jour entend jeter les bases d’une organisation structurée à travers la tenue d’une Assemblée générale constitutive le 5 septembre prochain à la Bibliothèque nationale au Plateau. Dans cet entretien, Emile Scipion Ilboudo, journaliste professionnel, initiateur du mouvement, situe les enjeux de ce rendez-vous qui ambitionne de repenser la gestion et le management de la chose associative.

  • Le 5 septembre prochain a lieu l’assemblée générale du mouvement que vous présidez ” Aimons-nous vivants”. Quelles sont les grandes articulations de cette rencontre?

Merci à Informateur.info toujours au fait de l’information et toujours dans une démarche de proximité. Le 5 septembre 2021, en effet, les membres de la Team Aimons-Nous Vivants se réuniront en Assemblée Générale Constitutive pour donner à notre plateforme une base légale. C’est une AG-C doublée de la 1ère édition de la Fête de l’Amitié. La rencontre sera marquée par deux temps forts, la partie Conclave ou Travaux, de 9h à 11h00, et la seconde phase, la cérémonie officielle, en présence donc des officiels.
Nous commencerons par un Conclave. Il s’agira à cette étape de débattre, d’amender, d’adopter les textes, puis d’élire les Commissaires aux comptes chargés d’inspecter notre gestion, et d’élire le premier Président de la Team. Ces élections finies, les membres de la Team auront droit à une formation sur un usage adéquat et responsable des Réseaux sociaux qui sera assurée par Mme Marie-Mactar Niang, une Journaliste émérite, une ancienne de la radio Fréquence 2 et de la Division de l’Information de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI). Les participants auront un petit de temps de détente avec le jeu des Amis invisibles, jeu au cours duquel, chacun comme à une élection fera le choix d’un bout de papier sur lequel il découvrira le nom de celui ou de celle qui sera son ami (e), sur une période d’un an, jusqu’à la 2è édition de la Fête de l’Amitié en 2022.
Après cette petite transition, nous allons amorcer la cérémonie officielle en présence du parrain, Monsieur Karim Ouattara, Directeur Général Adjoint de la Lonaci et de l’Invité d’honneur, Monsieur Bamba Alex Souleymane, Journaliste professionnel émérite et expert en stratégies. Monsieur Bamba Alex nous situera sur sa riche et longue expérience professionnelle et sur les différents niveaux de conception, de rédaction, de traitement et de production d’un journal papier. Vous comprenez que c’est une journée bien dense ; le tout sera couronné par un déjeuner festif.

  • Combien de membres revendique aujourd’hui l’association et quels sont ses objectifs?

Nous sommes des amis que le net a réunis. Nous sommes sur la page facebook de la Team plus de 1700 membres, dont une centaine, se constituant en locomotive, ont décidé de se rencontrer, se voir physiquement, se doter de textes statutaires et règlementaires se donner un plan d’actions avec, comme boussole, nos objectifs. Il est essentiel de l’affirmer. Nous sommes une plateforme d’humanistes, donc apolitique, qui ambitionnons de booster la solidarité, d’abord entre nous et en direction des couches vulnérables de notre société. De cela découleront des activités en faveur de la paix et de la cohésion sociale. Nous essaierons au gré du temps, à l’implantation de Coordination dans l’arrière-pays en Côte d’Ivoire, mais aussi à l’extérieur, par des Représentations pays.

  • D’où vous est venue l’idée de créer une association “Aimons-nous vivants”?

Je dois dire que l’idée de la création est survenue dans le clic d’une inspiration, mais vue avec plus de recul, cette idée a des origines relativement lointaines. Il y’a d’abord que je suis le produit de mon géniteur feu Jean-François Ilboudo qui fut un homme très hospitalier et mû par un altruisme sans égal. J’étais très jeune, à l’époque, mais j’étais plein d’admiration pour un homme de sa trempe qui avait juste de quoi survenir avec sa femme et ses enfants, mais qui ne se lassait pas de donner gite et couvert à des hôtes qu’il ne connaissait ni d’Adam ni d’Eve. Sur un autre pallier, je n’ai pas de doute que mon éducation et ma formation de séminariste y sont également pour quelque chose. Sur un 3è pallier, je me convaincs que le miracle qui s’est produit avec mon retour à la vie, après une erreur médicale il y’a 3 ans dans une clinique de la place, m’a aussi prédisposé à la mise sur pied de cette plateforme humaniste. Quand vous revenez à la vie, vous n’êtes plus le même. Vous êtes transformé et vous savez vous investir là où il y’a les vraies valeurs d’humaines. C’est donc vous dire que la Team Aimons-Nous Vivants n’obéit pas à un effet de mode ni à de l’exotisme, mais à une nécessité, à une mission et une vision.

  • A quatre jours de l’événement, quel appel lancez-vous à vos membres?

Très reconnaissant, je voudrais d’abord saluer et louer l’engagement des membres, qui se mobilisent qui depuis 1 an, qui il y’a seulement quelques jours autour du concept. Je voudrais leur demander d’être des passionnés de la solidarité, d’être des acteurs qui priorisent et humanisent davantage les rapports fraternels, mais je leur demande également de s’inscrire avec moi dans la durabilité et dans la démarche par objectif. C’est à ce seul prix que nous glanerons des lauriers et pérenniserons les recommandations et acquis du rendez-vous du 5 Septembre 2021. Qu’ils mettent un point d’honneur à la ponctualité le dimanche 5 septembre car nous prendrons toutes les dispositions pour commencer note conclave à l’heure. Je voudrais dans ce mot de fin, exprimer mes amitiés et remerciements à Informateur.info, son administration, à vous-mêmes et à l’ensemble de vos collègues.

Propos recueillis par
Geneviève MADINA