@Informateur.info- Un trophée, un diplôme, un chèque de 3 millions FCFA et une camionnette de 4 tonnes d’une valeur de 19,3 millions FCFA. Ce sont entre autres, les récompenses auxquelles a eu droit la Société coopérative ivoirienne de négoce des produits agricoles (Scinpa), élue 2ème meilleure Coopérative agricole 2020 de Côte d’Ivoire lors des journées nationales du cacao et du chocolat tenues du 1er au 3 octobre dernier à Yamoussoukro.

Ces lots ont été remis, ce mardi 13 octobre 2020 par le préfet de région, Coulibaly Sindou au Pca de la Scinpa, Moussa Sawadogo, en présence du directeur régional du Conseil café cacao, M. Ludignon Roger.

Selon le Préfet, la Scinpa est une structure sérieuse qui a su gagner le cœur des planteurs et des populations de la région de l’Agneby-Tiassa. “On dénombre beaucoup d’actions en faveur de la lutte contre le travail des enfants, des constructions d’écoles, et la réhabilitation d’écoles et des hôpitaux”, a t-il énuméré, avant d’estimer que “lorsqu’on travaille dans la bonne direction, on ne peut que s’attendre à récolter des lauriers”.

Auparavant, le directeur régional du café-cacao est revenu sur l’importance de ce Prix qui célèbre chaque année les meilleurs producteurs dans le secteur café cacao. “C’est au terme d’une grande compétition nationale qui a eu lieu lors de la 7e édition des journées nationales du café-cacao à Yamoussoukro que la Scinpa a été élue meilleure Coopérative d’Agboville et 2e au plan national”, a rappelé M. Laudignon Roger. Selon lui, plusieurs critères entrent en ligne de mire de cette compétition, notamment, l’évaluation de la qualité du cacao produit, l’organisation et le fonctionnement de la Coopérative et les actions sociales posées par la structure.

Recevant ces Prix, Moussa Sawadogo a tenu à remercier le Conseil café-cacao, à travers lui, le chef de l’Etat, et ses collaborateurs grâce au concours desquels sa coopérative a pu atteindre ce niveau de la compétition. “Je prends l’engagement de rafler la 1ère place au plan national l’année prochaine”, s’est-il engagé.

Charlène ADJOVI, envoyée spéciale