@Informateur.info- Porté, sans surprise, vendredi à Rabat au Maroc, à la tête de la Confédération africaine de football (CAF), l’homme d’affaires sud-africain, Patrice Motsepe, succède au Malgache Ahmad Ahmad, sans compétir, après le ralliement ( dit-on par consensus) de ses trois adversaires , le Sénégalais Augustin Senghor, l’Ivoirien Jacques Anouma et le Mauritanien Ahmed Yahya à sa candidature adoubée par la Fédération internationale de football association (FIFA).

Propriétaire du club de football, les Mamelodi Sundows, créé en 2004 et vainqueur de la Ligue des champions d’Afrique en 2016, Patrice Motsepe (59 ans), milliardaire sud-africain, qui compte dans le Top 10 des grosses fortunes africaines selon le magazine américain Forbes, a fait fortune dans l’industrie minière et la finance dans son pays.

Natif de Soweto, le nouveau président de la CAF, père de trois enfants, pèse 2,9 milliards de dollars soit 1450 milliards FCFA, selon Forbes. Ce magna des mines est, également, le beau-frère du président sud-africain Cyril Ramaphosa, sa soeur Tshepo étant la Première Dame sud-africaine.

Alfred SIRIMA