@Informateur.info- La Commission électorale nationale indépendante (CENI) lance, ce mardi, l’opération de l’audit du fichier électoral, en vue des scrutins couplés de l’élection du président de la République et des législatives du 22 novembre 2020, en présence du chef de file de l’opposition politique, Zephirin Diabré, de Benewendé Stanislas Sankara, représentant la majorité présidentielle, des représentants des partenaires techniques et financiers et des auditeurs du fichier électoral venus de l’Union européenne et de l’Union africaine.

Cette opération vise, selon Newton Ahmed Barry, le président de CENI, à montrer que le fichier électoral est “propre, absent d’irrégularités et digne” d’organiser les élections. “La mission confiée aux auditeurs est d’évaluer, dans une démarche inclusive et transparente, le fichier électoral après la réalisation, par la CENI, des opérations d’enrôlement des électeurs, de centralisation et consolidation des données au niveau national”, a-t-il expliqué.

L’audit du fichier électoral, a rappelé Me Benewendé Sankara, représentant la majorité présidentielle, est une “demande des acteurs du dialogue politique qui a pris forme grâce aux fruits de la coopération entre le Burkina Faso et ses partenaires dont l’Union africaine, l’Union européenne et la Francophonie”, a précisé M. Sankara, dans l’optique d’éviter “des contestations électorales et de surcroît va accroitre le degré de crédibilité du fichier électoral en faveur des acteurs politiques”, a ajouté, pour sa part, Zéphirin Diabré, le chef de file de l’opposition.

Le Comité d’audit du fichier électoral comprend, outre les représentants de la CENI et les experts internationaux, un représentant de la majorité présidentielle, un représentant de l’opposition, deux représentants de la société civile burkinabè impliqués dans le suivi du processus électoral, deux représentants de la communauté internationale.

Les résultats de l’audit seront remis à la CENI avant le 21 octobre 2020 pour leur publication.
Signalons que la CENI a, également, rendu publiques mardi, les listes provisoires des candidats aux législatives du 22 novembre.

Alfred SIRIMA