Dans le cadre de notre série d’interviews consacrée aux principaux candidats à l’élection présidentielle du 11 octobre au Burkina Faso, place aujourd’hui à Djibrill Bassolé. Ce ténor du parti de Blaise Compaoré a été le représentant du président dans les crises togolaise et nigérienne au milieu des années 1990, ministre de la Sécurité puis médiateur conjoint ONU-Union africaine pour le Darfour. En charge des Affaires étrangères au moment de la chute de Blaise Compaoré, Djibrill Bassolé se présente aujourd’hui à la présidentielle en candidat indépendant. Il répond aux questions de Laura Martel.

RFI